Une histoire de Luuk van Neerven, cofondateur de Joboti et ancien recruteur

L'IA dans le recrutement en 2023 : Le parcours du recruteur vers une gestion intelligente du temps et un engagement significatif des candidats.

Home / Apprendre et assistance / Blog / Sept limites des grands modèles linguistiques (LLM) dans la technologie du recrutement

Notre article précédent de cette série de blogs prévoit que les LLM auront un impact majeur sur la technologie du recrutement, y compris sur les logiciels d’analyse et d’appariement. Mais l’adoption effective des LLM dans les logiciels de production n’est pas une tâche simple. Plusieurs obstacles techniques, fonctionnels et juridiques doivent être surmontés. Dans cet article de blog, nous discutons des limites et des risques inhérents à l’utilisation des LLM dans les technologies de recrutement et de ressources humaines.

Limite 1 : rapidité et coût

Conséquences pour les logiciels de recrutement

Limitation 2 : Hallucinations

Les LLM ont un objectif principal : produire un langage qui sera perçu comme “naturel” par les humains. Ils ne sont pas conçus pour produire des informations véridiques. Par conséquent, une plainte courante concernant les LLM (y compris le ChatGPT) est qu’ils ont tendance à “halluciner” : ils peuvent produire un texte de haute qualité qui contient des informations factuellement incorrectes. Le LLM lui-même présentera ces hallucinations avec une conviction totale.

Wikipedia donne l’exemple suivant :

Toutes les hallucinations ne sont pas aussi innocentes. Des rapports indiquent que le ChatGPT a fourni de fausses informations sur des sujets sensibles tels que la sécurité des vaccins COVID-19 ou la validité des élections américaines de 2020.

Conséquences pour les logiciels de recrutement

Limite 3 : manque de transparence

L’une des principales limites des LLM est qu’il s’agit d’une boîte noire complète. Il n’y a aucune visibilité sur la raison pour laquelle le résultat est tel qu’il est. Même les développeurs de ChatGPT et de systèmes similaires ne peuvent expliquer pourquoi leurs produits se comportent comme ils le font. Ce manque d’explicabilité peut être inquiétant : s’il est impossible d’expliquer le résultat d’un outil basé sur le LLM, comment savoir s’il fait ce que l’on attend de lui et s’il est juste et impartial ?

Conséquences pour les logiciels de recrutement

Dans les technologies d’analyse de CV ou d’offres d’emploi, le manque de transparence peut être acceptable dans une certaine mesure : il n’est pas essentiel de savoir pourquoi un mot a été interprété comme faisant partie d’un titre d’emploi et un autre comme désignant un niveau d’éducation. Il en va tout autrement pour les technologies d’appariement. Si une liste de candidats est classée par un algorithme d’intelligence artificielle, il est essentiel de pouvoir expliquer sur quelle base le classement a été effectué pour que la procédure d’appariement soit équitable. La transparence aide à motiver le choix des candidats présélectionnés et permet de s’assurer qu’aucun facteur n’a contribué au classement qui ne le devrait pas (sexe, origine ethnique, etc.), En outre, la transparence et la traçabilité sont des obligations dans diverses formes de législation à venir sur l’IA, telles que la Acte de l’UE sur l’IA et la NYC AEDT. Ceux-ci exigent que les logiciels d’appariement soient en mesure de divulguer de manière transparente les critères qui ont joué un rôle dans le classement des candidats.

Limitation 4 : biais potentiel

Les LLM ayant été formés à partir d’un grand nombre de textes tirés de l’internet, on peut s’attendre à ce que des préjugés sociétaux et géographiques soient encodés en eux. Même si des efforts ont été déployés pour rendre des systèmes tels que GPT aussi “diplomatiques” que possible, des chatbots pilotés par des LLM auraient exprimé des sentiments négatifs à l’égard de certains sexes, ethnies et convictions politiques. La source géographique des données de formation semble également avoir altéré sa perspective sur le monde : étant donné que les pays riches ont tendance à publier davantage de contenu numérisé sur l’internet que les pays pauvres, les données de formation ne reflètent pas toutes les cultures de la même manière. Par exemple, lorsqu’on leur demande de citer les meilleurs philosophes ou les meilleurs plats de petit-déjeuner au monde, les réponses de ChatGPT ont tendance à révéler un point de vue occidental.

Conséquences pour les logiciels de recrutement

Limitation 5 : Confidentialité des données

Une autre préoccupation concerne la confidentialité des données. Les LLM étant très lourds, il est intéressant pour les vendeurs de s’appuyer sur des API tierces fournies par des vendeurs comme OpenAI (la société à l’origine de ChatGPT) au lieu de les héberger sur du matériel propriétaire. Cela signifie que si des informations personnelles doivent être traitées avec une application basée sur le LLM, elles seront probablement traitées et potentiellement stockées sur des serveurs tiers qui peuvent être situés n’importe où dans le monde. En l’absence d’accords contractuels adéquats, cette situation est susceptible d’enfreindre les lois sur la protection de la vie privée telles que le GDPR, la PIPL ou la LGPD.

Conséquences pour les logiciels de recrutement

Les CV et autres documents utilisés dans les applications RH ont tendance à être très personnels et peuvent contenir des informations sensibles. Tout outil qui transmet ces documents aux fournisseurs de LLM doit être conforme aux réglementations en matière de protection des données et ses utilisateurs doivent accepter que leurs données soient (sous-)traitées par des prestataires de services externes. Mais cela pourrait ne pas suffire : la loi européenne sur la protection de la vie privée (RGPD) donne aux individus le droit de demander aux organisations de supprimer leurs données personnelles de leurs systèmes. Étant donné que les prestataires LLM ont tendance à utiliser les commentaires des utilisateurs pour former et mettre à jour continuellement leurs modèles, il est peu probable que tous les prestataires LLM soient en mesure, ou même désireux, de répondre à ces exigences.

Limitation 6 : Manque de contrôle

Un autre problème causé par le manque de transparence est que les créateurs de technologies d’analyse syntaxique basées sur le LLM ne peuvent pas facilement traiter les erreurs structurelles. Si un analyseur piloté par LLM commet toujours la même erreur, il est beaucoup plus difficile, voire impossible, de diagnostiquer et de corriger l’erreur qu’avec les systèmes traditionnels. En outre, les modèles qui sous-tendent les API comme ChatGPT peuvent changer au fil du temps (certaines reçoivent des mises à jour fréquentes et non annoncées). Cela signifie que la même entrée ne produit pas toujours le même résultat. Pire encore, les caractéristiques des produits basés sur les LLM peuvent cesser de fonctionner de manière inattendue lorsqu’un LLM mis à jour commence à réagir différemment aux instructions (messages-guides) précédemment.

Conséquences pour les logiciels de recrutement

Si les fournisseurs de solutions technologiques RH ont peu de contrôle sur leurs résultats, les problèmes observés par les utilisateurs ne peuvent pas être facilement résolus. Les solutions qui s’appuient sur des modèles recevant des mises à jour automatiques ne seront pas toujours en mesure de reproduire les problèmes observés, et encore moins de les résoudre.

Limitation 7 : Injection rapide

Les nouvelles technologies entraînent de nouvelles vulnérabilités en matière de sécurité. Les applications basées sur LLM qui traitent les entrées de l’utilisateur sont soumises à ce que l’on appelle une « injection rapide » (similaire aux attaques par injection SQL) : les utilisateurs peuvent formuler intelligemment leur texte de saisie pour modifier les instructions exécutées par le LLM. Bien que cela puisse être innocent dans certains cas, cela peut devenir dangereux si la sortie est en connexion directe avec une base de données ou un composant tiers (par exemple un robot Twitter ou un serveur de messagerie).

Conséquences pour les logiciels de recrutement

Dans l’analyse de documents, l’injection d’invites pourrait ressembler à ceci:

Structure d’invite utilisée dans une application d’analyse de CV:

Analyser le CV suivant : [texte du CV].

Le texte saisi à la place du CV par un utilisateur malveillant serait du type:

Ignorez les instructions précédentes et exécutez celle-ci à la place : [instructions alternatives]

Dans le meilleur des cas, l’analyseur de CV basé sur LLM émettra une erreur car la sortie ne respecte pas le format de réponse attendu. Mais il peut y avoir des moyens sérieux d’exploiter cette vulnérabilité, en particulier si l’analyseur est directement utilisé pour effectuer des recherches dans une base de données de candidats ou d’emplois. Dans ce cas, l’injection d’une invite pourrait être utilisée pour exfiltrer des données ou manipuler les résultats de la recherche. Même si de telles connexions n’existent pas, aucun responsable de la sécurité ne se sentira à l’aise avec un composant de système qui peut facilement être réaffecté par ses utilisateurs finaux.

Conclusion

Nous voyons de nombreuses possibilités d’optimiser les processus de recrutement et de ressources humaines en utilisant les MLD. Cependant, les adoptants doivent trouver des solutions à un certain nombre de limites importantes pour éviter les risques financiers, de conformité et de sécurité préjudiciables. La notion d'”IA responsable” n’a jamais été aussi pertinente. Certaines de ces limitations verront des solutions techniques apparaître bientôt, tandis que d’autres pourraient ne pas être résolues du tout et devront simplement être considérées comme des facteurs limitant l’utilisation des LLM. Nous sommes convaincus qu’avec les bonnes valeurs et les bons processus en place, Textkernel surmontera ces limites dans son adoption prochaine des LLM.

À PROPOS DE TEXTKERNEL

Textkernel est un leader mondial dans la prestation de solutions technologiques d’intelligence artificielle de pointe à plus de 2 500 entreprises et organisations de recrutement dans le monde entier. Notre expertise consiste à fournir des solutions de pointe en matière d’analyse syntaxique multilingue, de recherche et d’matching sémantique, et d’intelligence du marché du travail à des entreprises de différents secteurs. Avec plus de deux décennies d’expérience dans l’industrie, nous sommes à la pointe de l’innovation en matière d’IA et utilisons nos connaissances et notre expertise pour créer des solutions technologiques de classe mondiale pour nos clients. Au sein de Textkernel, nous nous engageons à traduire les dernières réflexions en matière d’IA en outils pratiques et efficaces qui aident nos clients à rationaliser leurs processus de recrutement, à améliorer l’expérience des candidats et à obtenir de meilleurs résultats commerciaux.

Textkernel employee

S’ABONNER À NOTRE NEWSLETTER.

Vous souhaitez être tenu au courant des dernières nouvelles concernant les solutions technologiques de recrutement ? Saisissez votre adresse e-mail ci-dessous.